Accompagner ses enfants sur le web

internetInternet a déferlé sur nos vies et s’y est installé en maître. S’ils sont nés avec, nos enfants peuvent néanmoins se retrouver bien démunis face à cette immensité. Faire la part des choses, protéger son image… Comment les aider à avoir les bonnes pratiques pour profiter pleinement du web.
Internet est partout. Outil indispensable pour découvrir, expérimenter… grandir en somme, il recèle son lot de pièges et de dangers. Même si l’enfant semble bien plus expert que vous ne le serez jamais souris en main, vos conseils de bon sens peuvent lui éviter bien des désagréments.

Le ministère de l’éducation et l’Union nationale des associations familiales ont édité un « Petit guide à l’usage des parents ». On y trouve des valises de recommandations. En voici un florilège.

Sens critique et règles à instaurer

Un usage sécurisé du web commence par l’installation physique de votre ordinateur. Plutôt que de s’isoler chacun dans son coin devant son écran, l’ordi peut prendre sa place dans un endroit convivial, au milieu d’une pièce de vie. Cela pourra faciliter les échanges en direct. Souvent, votre sens critique d’adulte permettra à votre enfant d’éviter les erreurs, d’utiliser des sources fiables…

Sur l’ordinateur familial comme sur le téléphone mobile, vous pouvez vous aider d’un logiciel de contrôle parental. Il protégera l’enfant de tout contenu qui pourrait choquer sa sensibilité. Par ailleurs, un mot de passe connu de vous seul pour démarrer l’ordinateur, préservera votre enfant de toute mauvaise expérience en votre absence.

Les pouvoirs publics ont mis en ligne le site « internet sans crainte ». Actus, conseils par tranches d’âges, il propose de petites vidéos pour mettre des débats en place. Vous connaissiez Nicolas et Pamprenelle, plus récemment Max et Lili et Tom-Tom et Nana  ? Eh bien découvrez Vinz et Lou sur internet.

Les ados et les réseaux sociaux

Les enfants grandissent et ce sont les questions cruciales attenantes aux réseaux sociaux qui surviennent à l’heure de l’adolescence. Ici, les enjeux concernent autant la pratique d’aujourd’hui que la trace numérique laissée derrière le jeune utilisateur.

Même si l’on se sent « protégé » derrière son écran, il n’en reste pas moins que les réseaux sont comme une immense caisse de résonance, dont les échos peuvent perdurer des années. Une confidence, une photo, un like même, peut partir en flèche vers le cyber-monde. Souvent, c’est tout à fait souhaitable, faire le buzz est la nouvelle marque du succès. Mais en cas de doute, pour soi ou pour autrui, il convient de tourner sept fois son index autour du clic.

Mémoire d’éléphant sur toile d’araignée

Si le web est une toile d’araignée, tissée entre les individus du monde entier, sa mémoire est plus celle d’un éléphant que d’un poisson rouge. La mémoire du web peut-être désagréablement tenace. Les ados, subjugués par l’instantanéité d’Internet ont besoin de votre lucidité pour peser les conséquences de leurs posts.

Sources : www.internetsanscrainte.fr  et https://www.lemagdudroitfamilial-maif.fr/droit-social/accompagner-enfants-web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *